Arrosoirs & sécateurs

Le BRF c’est quoi ?

Le BRF, qu’est-ce que c’est ?

Facile ! C’est écrit dessus : Bois Raméal Fragmenté.
En clair, il s’agit de rameaux d’arbres et d’arbustes à l’état de broyat.
Ce broyat vivant est répandu sur le terrain cultivé (potager, jardin d’agrément…) où il agit en restructurant et en fertilisant le sol.
Ce matériau mis en œuvre selon une technique culturale adéquate a été largement étudié et expérimenté au Canada où il donne des résultats spectaculaires. Il est aussi appliqué avec beaucoup de succès dans des pays à fort déficit d’eau et aux sols peu fertiles : Inde, Afrique noire, Madagascar…
Il s’agit donc d’une démarche sérieuse et vérifiée dont on aurait tort de se priver.
D’autant plus qu’actuellement, un certain nombre de “BRFeurs” pratiquent cette technique (notamment en milieu maraîcher) avec des résultats très probants.
Alors, pourquoi pas nous ?
Personnellement, j’ai commencé à expérimenter le BRF depuis environ deux ans en l’appliquant à mon potager et à mes plates-bandes et massifs de fleurs et arbustes d’ornement. Je dois dire que les résultats sont fulgurants et que j’en suis rapidement devenu un adepte convaincu (sinon, je ne serais pas là à griffonner ces lignes !)

Le BRF, qu’est-ce que ce n’est pas ?

Pour bien se comprendre, il est aussi important de préciser ce que N’est PAS le BRF.

- Certains utilisent leurs tontes de pelouses en mulching. C’est bien, mais ça n’est pas du BRF. Pour le BRF, on utilise du bois, du bois vivant (vert), chargé en lignine.
Le BRF n’est pas du mulch.

- D’autres utilisent des couvertures d’écorces de pin, de paillettes de lin ou autres produits similaires pour limiter l’évaporation ou même pour décorer (!!??) leur jardin. Ça aussi c’est bien, mais ça non plus, ça n’est pas du BRF. Pour le BRF, il ne faut surtout pas de bois mort (ça esquinte le broyeur et ça ne contient aucun nutriment) ni d’autres éléments inertes.
Le BRF n’est pas du paillis.

Le BRF, comment ça marche ?

L’inspiration géniale du BRF repose sur l’observation de la formation et de la vie des sols de forêt, sols extrêmement fertiles où les végétaux croissent et se multiplient à foison.
En répandant ce broyat de rameaux ligneux sur un sol, on le fertilise, on le nourrit et on le restructure (c’est ce qu’on désigne du mot savant de “pédogénèse”).
On couvre le sol d’une couche de 2 à 3 cm de BRF et, à partir de là, ça démarre !
Après quelques jours, des petits champignons apparaissent ici et là et si l’on observe l’intérieur du broyat, on découvre la présence d’une trame de petits filaments blanc-gris (le mycélium), preuve que le processus de pédogénèse est enclenché.
Article écrit par “Toulhouet 29”, membre du forum

Le BRF c’est quoi ?

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic