Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juin 2019

Retour le mois précédent, en mai 2019


Samedi 1er

Je change d’endroit pour nettoyer car tout le coin de la serre et de l’ancien potager (le coin des buis) m’exaspère. C’est une partie à réaménager mais en attendant j’ai laissé des plantes pousser un peu comme elles veulent : Limnanthes, semis de Nigelle et de Viola cornuta, Cerinthe. Ces deux dernières annuelles sont en fleurs depuis 3 mois. C’est interminable car j’aimerais bien faire du ménage. C’est à peine si on peut passer dans les allées. Aujourd’hui, j’ai commencé en enlevant notamment un tapis de Limnanthes et quelques plants de Nigelle et de Viola encombrants. Ouf, c’est déjà plus présentable. C’est ce que m’a soufflé dans l’oreille Arlette perché sur mon chapeau.

J’ai récupéré des petits semis spontanés de graminées (Stipa tenuifolia et Carex testacea). Les plants sont mis en pots dans la serre.

Dimanche 2

Travail à 4 mains : Madame coupe les roses fanées et Monsieur termine le nettoyage dans le coin des buis et de la serre.
Quant aux poules, elles vivent leur vie dans un autre coin du jardin...

JPEG - 14.8 ko
La clématite florida ’Alba-Plena’ est toute en fleurs.
Superbe...

Lundi 3

10ème tonte du gazon
Cueillette de la rhubarbe. On ne peut pas dire qu’elle soit énorme (je pense que la terre trop légère ne lui convient pas trop) mais quelques pots de confiture seront bien appréciés. Cela dit la confiture, ça fait grossir ! Donc modération …
Combien de pots de peinture n’ai-je jamais terminés ? C’est pourquoi je vais vider le pot entamé il y a une quinzaine de jours pour refaire les deux chaises qui ont été réparées. J’ai donc commencé à repasser une couche sur des chaises et salons pour les protéger de la rouille.
Préparez vos neurones et essayez de me suivre… C’est au sujet de la fuite au niveau des tonneaux. Prêt ?
Quand il n’y a pas de circulation d’eau, il n’y a pas de fuite. J’en conclus que la fuite vient de la circulation donc des deux tuyaux qui relient les tonneaux. La semaine dernière, j’ai court-circuité un des tonneaux : il y a de la perte donc j’ai réparé avec un ruban anti-fuite le tuyau reliant ces 2 tonneaux. Il semblerait qu’il n’y ait plus de perte. Aujourd’hui j’ai court-circuité le tonneau le plus bas pour tester l’autre tuyau : il y a un peu de perte donc réparation avec ce ruban anti-fuite qui m’a l’air très efficace. Vous arrivez à suivre ? Et demain, ce sera le verdict. Je croise les doigts…
Il y a quelques années une bouture d’Hydrangea avait été mise en pleine mais elle ne poussait pas. Remise en pot en début d’hiver, elle a triplé. Aujourd-hui elle a été placée dans un pot plus gros et on verra à l’automne où la planter.
Une amie jardinière m’a donné un Eleagnus ‘Quick Silver’ la semaine dernière. J’ai bien ma petite idée où le mettre, mais pas de précipitation. Il a donc été mis dans un pot plus gros. On verra à l’automne...

Mardi 4

On s’est aperçu tout à fait par hasard que le Daphné setchuenensis var. Corymbiflora planté en avril et qui commence à fleurir risque fort peu de pousser. La motte est à moitié déterrée. Elle passe la journée dans un seau d’eau et est replantée mais à un autre endroit du jardin. Un endroit justement où manquait un arbuste !
Et encore du nettoyage… il y a bien sûr toujours des mauvaises herbes à enlever mais le plus gros du travail est d’enlever les fleurs fanées (les roses notamment) mais aussi les plants défleuris (myosotis par exemple) ou couper les touffes (ancolie…).

Mercredi 5

Un peu de nettoyage…
La circulation d’eau est remise entre les tonneaux. On verra.

Jeudi 6

Hier soir on a récupéré le broyeur qui fonctionne à nouveau.
« Mon Dieu quel bonheur d’avoir un gendre qui bricole,
Mon Dieu quel bonheur d’avoir un gendre bricoleur »
Et ce matin j’ai pu apprécié le doux murmure du broyeur qui m’a beaucoup manqué. Ce petit bruit harmonieux qui vous titille le tympan…
Bref, le Lonicera tatarica et la Spirée ‘Van Houttei’ ont été les premières victimes du broyeur. Pour la Spirée, il a suffi de couper les branches défleuries. Quant au Lonicera il a subi une taille plus que sévère (coupé aux 1/3 de sa hauteur). On verra bien comment il va réagir.
Nettoyage d’un petit coin et plantation à cet endroit d’une potée de Perovskia atriplicifolia ’Blue Spire’ tout près d’un rosier buisson. J’aime beaucoup ce Perovskia.
Je n’ai toujours pas résolu le problème de la perte d’eau dans les tonneaux. Ca commence à me prendre la tête ! J’ai peut-être trouvé d’où viendrait la fuite mais maintenant je n’ose plus m’avancer !

Vendredi 7

Cette nuit et ce matin belle grosse pluie : SUPER ! (car la sécheresse menace). Mais dans la journée, belle tempête comme je les déteste. Je suis alors d’une humeur massacrante. Saleté de Miguel !
J’ai quitté le Morbihan et ce soir je suis arrivé dans le Finistère Nord où le temps est beaucoup plus calme. Quel temps aurons-nous demain pour les visites de jardins près de Lannion avec le groupe A&S ?

Samedi 8

3 jardins au programme pour le groupe "Arrosoirs et sécateurs". Pas de pluie, pas de vent. Un temps presque idéal.
Le jardin de Pascale et Benoît à Ploubezre


Le jardin Arc en ciel de Nelly à Ploubezre

Le jardin de Marie-Jo à Locmaria-Sulart

Dimanche 9

Comme vous le savez, ce week-end est celui des « Rendez-vous aux jardins ». Puisque nous sommes dans les Côtes d’Armor encore aujourd’hui, c’est l’occasion de retourner voir les jardins de Kerdalo près de Tréguier. C’est la 7ème fois que nous refaisons la balade (mais sans un groupe). Je retrouve avec beaucoup de plaisir Isabelle Vaughan… on commence à se connaître !
Deux pépiniéristes étaient invités (jardin de Méridoul et la pépinière « De la ronce au pré »). On revient donc avec un Baptisia australis (une sorte de lupin bleu… mais quel bleu !).

JPEG - 57.6 ko
Le canal
JPEG - 60.4 ko
Les carrés
JPEG - 83.3 ko
La lande dorée
JPEG - 79.9 ko
Le manoir

Lundi 10

Je reviens du week-end avec des petits plants de Stipa tenuifolia et des rameaux du Physocarpus ‘Little Devil’. Les plants de Stipa sont mis dans des godets dans la serre pour qu’ils grossissent assez vite avant d’aller à leur place définitive. Je re-bouture ‘Little Devil’ car je crains que les boutures faites il y a un ou deux mois ne soient pas enracinées. Quoi que…
Le broyat obtenu la semaine dernière (2 grosses brouettes) est réparti en une couche bien épaisse dans un coin de plate-bande. Un Deutzia à floraison rose n’a pas du tout apprécié Miguel. Ses fleurs si belles sont maintenant sans intérêt. Il y a à cela un avantage : je peux le tailler et broyer ses branches défleuries. Je n’ai pas terminé mais l’arbuste était un peu envahissant et maintenant les arbustes voisins vont pouvoir respirer.
Le Baptisia australis est planté du côté des buis dans le coin à réaménager. Il devrait bien se plaire. Pas mécontent de cet achat ! Il faut dire que dans un des jardins visités samedi on est tombés en extase devant cette vivace. Et dans ce cas là je suis du genre : « j’la veux, j’la veux ». Et si c’était tout de suite ce serait encore mieux ! (c’est mon côté gamin… tout juste si je ne trépigne pas !). Et je la trouve le lendemain à la vente à Kerdalo… La vie réserve parfois des bonnes surprises tout de même.
Mais aussi des mauvaises malheureusement ! Hier soir en rentrant j’ai découvert tout à fait par hasard qu’une grosse branche du cerisier est entièrement morte. C’est un cerisier qui a 40 ans. Il m’inquiète sérieusement. A tel point que ce matin à 6 h je me suis réveillé à cause de lui et que je ne n’ai pas pu me rendormir ! Mais je suis allé voir quelqu’un qui pourra venir dans une quinzaine de jours couper cette branche et couper une branche d’un sureau qui donne aussi des signes de grosse fatigue.

Je continue inlassablement à essayer de stopper la fuite d’eau dans les tonneaux. Un jour ou l’autre j’y arriverai… ou pas !

Mardi 11


De la pluie toute la journée (au moins 12 mm) ! Super. Seul petit problème : je voulais absolument tondre aujourd’hui… mais c’est absolument impossible.
J’ai toutefois réussi à broyer (à l’abri dans le garage) les tiges défleuries des 3 Euphorbes characias qui font le trottoir.

Jeudi 12

11ème tonte du gazon

Samedi 15

Dernière journée de visites de jardins avec le groupe "Arrosoirs et sécateurs" du côté de Morlaix - Lannion.
Au programme : le jardin d’Olga un jardin richement planté,

le jardin de Christian un superbe jardin principalement planté de vivaces rares,


le jardin de la pépinière Lepage, toujours aussi beau.

Et pour finir, un "pot" dans un café du coin pour arroser la fin des visites de printemps.
Une bien belle journée.
Je prépare déjà les visites d’automne !!!

Dimanche 16

La semaine dernière on avait profité des visites de jardins près de Lannion pour visiter le lendemain Kerdalo. Aujourd’hui, c’est au Pellinec que nous avons passé une bonne partie de l’après-midi (largement plus de 3 h). Nous étions un tout petit groupe d’amis d’Arrosoirs et sécateurs. C’est toujours aussi beau et Gérard Jean nous a accompagnés durant une bonne partie de la balade, ce qui est très sympa de sa part car nous n’étions pas les seuls visiteurs. C’est vraiment un jardin que j’aime et j’ai été réellement heureux de retrouver Gérard Jean (en pleine forme !!!) que j’apprécie beaucoup.
Petite anecdote : en visitant le jardin, je repère quelqu’un assis sur un banc avec un appareil photo. Il se trouvait dans un endroit où la vue du jardin est superbe car on y découvre l’anse du Pellinec c’est-à-dire la mer. Interprétation : il attend que les quelques personnes qui le gênent pour prendre la photo s’en aillent. Comme j’ai envie de prendre la même photo, je le rejoins sur le banc et on entame la discussion. On parle bien sûr de beaux jardins et quelques minutes plus tard je repars avec ma photo et 3 noms de jardins intéressants (pour lui) à visiter que je ne connais pas. C’est pas beau ça ?

JPEG - 51.7 ko
L’anse du Pellinec

Lundi 17

Retour à la réalité… à la dure réalité…
Chronique d’une mort annoncée…
Je vous ai parlé d’une grosse branche morte du cerisier. Il y avait depuis quelques mois une autre branche qui m’inquiétait car elle semblait bien abîmée. Il y a une semaine, je trouvais qu’elle penchait un peu plus que d’habitude. Je mettais ça sur compte de Miguel (complètement idiot) mais ce matin j’ai compris : elle était en train de casser au niveau du tronc principal et avant peu elle allait se retrouver sur la pelouse au risque de casser les tonneaux tout proches. Panique… il fallait tronçonner le plus vite possible. Mais j’avais prêté la tronçonneuse à mon gendre ! Le brave garçon, non seulement me l’a rapportée en catastrophe, mais en plus a passé une bonne heure à supprimer et débiter cette branche. Du travail de pro que je n’aurais sans doute pas pu faire. J’ai passé le reste de la journée à broyer les petites branches et rentrer dans le garage les bûches qui passeront dans la cheminée cet hiver. Avec cette grosse branche en moins, cela ne choque pas du tout. On a simplement plus de lumière !



Mais la grosse branche morte est toujours là : elle est plus haute et donc moins évidente à tronçonner. Il faudra aussi en raccourcir une qui va vers la maison. A plus ou moins long terme, ce cerisier n’aura plus qu’une vocation : servir de support à une plante grimpante. Adieu les cerises ! (je me mets à la place des oiseaux, car pour nous il y a longtemps que l’on a fait une croix dessus !).

Mardi 18

La journée commençait bien : superbe orage et des trombes d’eau. Mais ensuite, ça s’est gâté : beau soleil et chaleur étouffante.
12ème tonte du gazon.
Nouvelle tentative de réparation de la fuite d’eau des tonneaux (elle est moins importante). Ce soir la circulation d’eau est remise en route. Bilan demain. Je ne désespère pas.
Coupe des valérianes fanées du trottoir (entre 20 et 30 m tout de même).

Mercredi 19

Je ne voudrais pas crier victoire mais il me semble bien… il n’est pas totalement impossible… il se pourrait bien que… la fuite d’eau dans les tonneaux n’existe plus ! Par contre, je me bats continuellement contre les algues filamenteuses et là je n’ai pas trouvé la solution pour les éliminer sinon la pêche à la passoire.
Des roses fanées sont coupées par-ci par-là (pour ‘Albertine’, il faut passer tous les jours) mais le rosier ‘Pierre de Ronsard’ qui s’expose sur la rue (difficile de le rater) est taillé assez sévèrement. Il aura une deuxième belle floraison début septembre.
Plantation du géranium pratense ‘New Dimension’ (acheté samedi chez Lepage) à l’avant du jardin noir.
Il y a des plantes que je ne peux pas réussir alors que je connais parfaitement leurs conditions de culture. C’est le cas de l’astrance. Samedi dernier, une amie jardinière d’A&S m’apporte un beau plant… d’astrance. Il a été planté dans un endroit qui… après mûres réflexions... me semble idéal... S’il ne s’installe pas, je crois qu’il va être préférable de tirer définitivement une croix sur cette plante.
Coup de colère… Gaspard n’a pas trouvé mieux que d’aller chercher le sécateur de la serre et s’amuser à couper des feuilles et des tiges de plantes mais surtout 18 tiges d’agapanthe dont les boutons étaient prêts à fleurir. Devant la maison, la touffe d’Agapanthe promettait d’être superbe et tous les jours on la regardait évoluer vers sa floraison. Quand on sait combien j’ai du mal à faire fleurir cette plante, il y avait de quoi avoir un minimum de fierté. Ce soir, il reste 5 tiges ! Inutile de dire que le petit salopard s’est fait sérieusement remonter les bretelles. Je doute qu’il recommence un jour. On se demande ce qui lui a pris !

Jeudi 20

Et tous les ans il faut le faire au moins 2 fois. C’est le moment de tailler la glycine et ce n’est pas une mince affaire. Son pied est dans un coin de la terrasse. Elle court sur le mur et passe entre la fenêtre d’une chambre à l’étage et le toit du bureau. Donc pour la tailler il faut prendre l’échelle pour couper le bas, mais monter sur le toit du bureau pour couper la partie haute. Pas évident mais c’est mon côté Tarzan. Les lianes sont les branches de glycine et en plus ma Jane me surveille, prête à me recevoir dans ses bras musclés si je descendais d’un étage un peu trop rapidement.
Et pour terminer, broyage des tiges. Ce qui prend du temps.

Vendredi 21

Jardinage à 4 mains : nettoyage et taille des rosiers.

JPEG - 65.3 ko
Une des nombreuses clématites en fleurs
J’ai perdu son nom mais cela pourrait être ’Blue Angel’. Elle pousse dans un Cotinus ’Grace’

Lundi 24

Alors on suffoque ? Nous en Bretagne on respire ! Vous êtes rentrés dégoulinant de sueur ? Moi, je suis rentré dégoulinant… de pluie. Le pied !
Je ne voudrais pas être désagréable mais qu’est-ce qu’on est bien ici en Bretagne. Toute la journée ils nous ont bassiné avec les problèmes de canicule et comme on est un peu c.. ils nous répètent 500 fois les mêmes infos et les mêmes conseils.
Bon, à souhaiter que ce soit la même chose demain. En temps de canicule, faut pas boire d’alcool mais de l’eau. OK... donc moi je vais boire un petit coup de chouchen à votre santé ! Il a plu pratiquement toute la journée, une petite pluie fine qui ne m’a pas empêché de tondre la pelouse (13ème tonte).
Je suis actuellement en train d’écrire un article sur le Muelhenbeckia astonii, un petit Muelhenbeckia qui forme une boule de 1 m environ et qui n’est absolument pas envahissant comme le M. complexa ou M. axillaris. Il est en fait très peu connu et c’est bien dommage. J’en ai profité pour aller voir de très près celui qui est dans le jardin depuis une dizaine d’années. Je me suis aperçu qu’il avait besoin d’être taillé car il part dans tous les sens et en plus il n’est pas mis en valeur. Il a donc été taillé en boule et il est placé du côté des boules de buis et là, on ne peut pas le rater.

L’article sur le Muelhenbeckia astonii vient de paraître.

Mardi 25

Il y a deux ans (à moins que ce ne soit 3 !) j’ai fait une bouture d’une passiflore dont la couleur tire sur le mauve ou le rose (enfin quelque chose comme ça). Bref, elle est très belle et la bouture a été mise dans un gros pot en terre cuite assez joli et acheté pour elle. Mais il est évident qu’elle ne demande qu’à être plantée en pleine terre. Je me suis enfin décidé à l’enlever du pot et la mettre en attente dans un conteneur en plastique pour quelques jours. Il faut que je lui trouve une place au plus vite. Donc, si vous me voyez tourner en rond dans le jardin, vous saurez maintenant ce que je recherche. Bienheureux les jardiniers qui ont de la place encore dans leur jardin, le royaume des plantes leur appartient ! (c’est pas beau ce que je viens d’écrire ? C’est sorti tout seul.).
N’ayant pas pu jardiner aujourd’hui, je suis sorti couper les roses fanées et même tailler carrément quelques rosiers défleuris entre 21 h et 22 h. Et je viens de redécouvrir qu’à cette époque (et tout l’été) c’est le moment idéal pour travailler dans le jardin. La fraîcheur … Certaines mauvaises langues diront que je devrais ajouter que le matin entre 7 h et 9 h c’est aussi idéal. Elles ont raison… mais je laisse ça aux autres. J’ai une autre occupation !

Jeudi 27

Ca y est, on est en plein dedans ! Vous ne pouviez pas la garder pour vous ? On n’avait rien demandé. Je parle de la canicule. Bilan : je suis liquéfié, en état de décomposition avancée. Une vraie loque…
Pas question de pointer le nez dehors… même pas un doigt de pied. Mais je tente le coup entre 21 h et 22 h dans un endroit habituellement assez frais car toujours à l’ombre.
Vous vous souvenez peut-être qu’il y a dans le jardin, à deux endroits différents, des Tropaeolum ciliatus (capucine grimpante). Une petite merveille au superbe feuillage… Une rareté mais une colonisatrice hors pair. L’une, plantée près de la petite fontaine non loin de la clôture est en train de cavaler chez la voisine ! Il faut que j’intervienne au plus vite. Quant à l’autre, plantée à l’arrière de la « cabane » elle a colonisé tout l’endroit : elle grimpe dans les arbustes de la haie, ce qui n’est pas un problème mais elle recouvre toutes les plantations du coin et notamment des petits rosiers ‘Marie Pavié’ qui ne voient plus le jour… par conséquent pas de floraison. J’ai donc arraché cette dernière partie pour dégager les rosiers. Arracher, c’est vite dit car les tiges très fines cassent facilement et il reste en terre les tubercules. Je m’attends donc à une levée de cette capucine un jour ou l’autre.

Vendredi 28

Il fait un peu moins chaud et je peux travailler à l’ombre près de la « cabane ». En fait, je continue ce que j’ai commencé hier soir. Le sol de la « cabane » est nettoyé.

Samedi 29

De la pluie cette nuit… c’est toujours bon à prendre.
Sur le petit espace vert derrière le mur de clôture sur le côté de la maison il y a environ 2 m² à nettoyer régulièrement. C’est fait et j’y ai planté le seul plant d’Ipomée que j’ai réussi à faire pousser (deviendrais-je de plus en plus nul en semis ?). L’Ipomée pourra, si elle veut bien , pousser dans la haie d’Eleagnus qui se trouve sur cet espace vert.

Je continue le nettoyage de la plate-bande qui part de la « cabane » et qui longe le mur de clôture. J’enlève en particulier une quantité impressionnante de plants de Montia sibirica en fin de floraison.
Je commence à vider le compost autour de la « cabane ».
Et bien entendu je continue à supprimer les roses fanées. Cette année, les roses s’abîment vite avec l’alternance de pluie et de chaleur. En particulier ‘American Pillar’ n’aura pas fleuri bien longtemps contrairement à l’an dernier.

Dimanche 30

En réalité , on aura eu deux jours de canicule. Aujourd’hui, comme hier, il y a un beau soleil. Il fait chaud mais c’est très correct et quand on jardine à l’ombre c’est plutôt agréable. Et vous pouvez vous fier à moi qui ne supporte pas la chaleur : un bâtard Normand (3/4)-Breton (1/4) ne peut pas supporter des températures dépassant les 25°C !
Que dire sinon que j’ai continué à faire du nettoyage et en particulier supprimé un carré de 3 m² de Montia sibirica. C’est une plante que j’aime bien mais quelle envahisseuse ! C’est un peu comme la Limnanthes douglasii, du genre « poussez-vous que je m’y mette ».


Suite (juillet 2019)



Retour (les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
Juin 2018
Juin 2017
Juin 2016
Juin 2015
Juin 2014
Juin 2013
Juin 2012
Juin 2011
Juin 2010
Juin 2009
Juin 2008
Juin 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en juin 2019

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic