Arrosoirs & sécateurs

Rosiers arbustes non-remontants

Ils peuvent dépasser 1,50 m et prendre parfois 2 m d’envergure. Certains grimpants se prêtent fort bien à la forme arbuste.

La taille consiste bien souvent à limiter leur développement tout en gardant une certaine forme harmonieuse et naturelle. Les variétés anciennes se taillent moins que les modernes.

Les associer à des vivaces, des clématites et d’autres arbustes. Ils peuvent aussi être utilisés en isolé.


’Charles de Mills’ (Gallica origine inconnue)

Une des plus belles roses galliques au coloris rouge pourpré peu commun. Très grosses fleurs plates aux innombrables pétales serrés et réunis en quartiers.
C’est un grand buisson ou petit arbuste de 1,20 m à mettre en avant des massifs dans un sol très riche (engrais et paillage de compost).
Le port est souple et étalé : il a tendance à s’écrouler sous le poids des fleurs. Il faut le soutenir par une armature de bambou ou de bois de châtaignier.

Feuillage foncé et mat

A planter au soleil.
Parfum +++


’Cuisse de Nymphe’ (Alba)

Une vraie rose ancienne aux fleurs blanc rosé moyennes, doubles et plates avec des pétales récurvés. Drageonne si on enterre le point de greffe ou si on la bouture.A associer à des vivaces bleues (pas de tons chauds)
Parfum exceptionnel ++++

Il existe aussi ’Cuisse de nymphe émue’ à la végétation plus basse et un coloris plus soutenu.

Il faut posséder au moins l’une des deux... pour le parfum.


’Fantin Latour’ (Centifolia av 1900)

Le charme des roses d’autrefois...
Arbuste vigoureux (1,50 m) au port souple et étalé (prévoir au minimum 1,50 m d’envergure. Les boutons rose vif s’épanouissent en grosses fleurs doubles plates à quartiers rose pâle. A planter au soleil. Parfois sensible à l’oïdium.
Lui associer une clématite bleue (Multiblue, Integrifolia Durandii...)

Parfum +++


’Lady Penzance’ (hybride de Rubiginosa 1894)


Grand arbuste (1,50 m) à port souple (1,50 m d’envergure). Fleurs simples saumon cuivré avec le centre blanc rosé. Etonnant : son feuillage sent la pomme. Fruits rouges en automne.
Idéal pour un jardin sauvage


’Mme Hardy’ (Damas 1832)

Port érigé (1,50 m). A placer plutôt à mi-ombre.
Fleurs doubles blanc pur avec oeil central vert très caractéristique. Comme tout rosier de Damas, il est facile à cultiver, le feuillage est sain, mais les fleurs sont souvent tachées par la pluie. Il peut-être superbe ou décevant.

Lui associer une clématite blanche à grandes fleurs (’Mme le Coultre’ qui fleurit en même temps).
Parfum +++


’Mme Legras de St Germain’ (Alba 1846)

1,80 m mais dans un bon sol il peut devenir un gros arbuste presque inerme, de près de 2,50 m d’envergure. On peut le conduire en grimpant. Sa floraison fin juin donne des fleurs d’une forme parfaite très doubles, en bouquets, blanc ivoire au centre jaune.
Parfum +++


’Mme Plantier’ (R. Alba x R. Moschata 1835)


1,80 m. C’est un arbuste vigoureux aux longues branches arquées qui peut être cultivé en grimpant (2 à 3 m). Longue floraison blanche. Les fleurs moyennes forment des pompons réunis en bouquets

Parfum ++


’Complicata’ (hybride de macrantha)

1,50 m mais parfois plus de 2 m dans un bon sol. C’est un gros arbuste tout rond aux longues branches souples. Floraison en juin : grandes fleurs simples rose pur à coeur blanc. Des fruits jusqu’en décembre.
Il accepte un sol pauvre. A utiliser en isolé et convient bien dans un jardin sauvage. Se bouture aisément.

Un rosier qui porte bien mal son nom !

Parfum +


’Henri Martin’ (mousseux 1863)

1,80 m. Superbe rosier mousseux : les boutons sont couverts de mousse et les tiges souples sont recouvertes de petits aiguillons fins. Floraison lumineuse rouge cramoisi. Les fleurs doubles de grandeur moyenne sont bien formées et tiennent longtemps. C’est un rosier vigoureux très florifère.

Fruits orangés

Parfum +


’Fruhlingsmorgen’ (hybride de spinosissima 1942)

Si vous trouvez son nom trop compliqué, appelez-le ’Matin printanier’ !

2 m x 2,50 m. Grand arbuste souple qui peut être palissé. Il est d’une grande beauté avec ses larges églantines rose carminé à centre jaune très pâle. Très belles étamines. Floraison précoce dès mi-mai.

Parfum +


’La Belle Sultane’ (gallique 1824)

Grand rosier, sans épines, au port souple (1,50 m de hauteur et 2 m d’envergure).
La fleur est une églantine aux pétales carmin foncé (le coloris varie suivant l’état d’épanouissement) et aux étamines dorées qui contrastent bien avec les pétales sombres.


’Félicité Parmentier’ (Alba 1835)

Floraison abondante et feuillage sain gris bleuté pour ce rosier de 1,20 m. Les fleurs blanc rosé, d’abord plates en quartiers, forment ensuite une boule.

Eliminer, les rameaux trop faibles, car ceux-ci ont tendance à s’écrouler sous le poids des roses.

Parfum +++


’Jenny Duval’ (gallique vers 1821)

Rosier vigoureux de 1,50 m à port souple qui aime le soleil. Sa floraison est longue. Les fleurs doubles ont un coloris qui varie selon le temps et le stade d’épanouissement. Il passe du rose soutenu (plus foncé au centre) au lilas. A mettre en valeur avec des feuillages argentés.

Parfum ++


’Königin Von Danmark’ 1816

Buisson évasé de 1,50 m dont les tiges d’abord érigées s’arquent sous le poids des fleurs. Feuillage gris-vert. Les fleurs en coupe, à quartiers et bien doubles passent du rose carminé au rose doux. Les fleurs sont davantage mises en valeur à mi-ombre.
Parfum +++


’Celestial’ (Alba)

Son origine et sa date d’introduction ne sont pas connues mais on pense qu’il viendrait de Hollande à la fin du XVIIIème siècle.

Arbuste dressé de 1,50 m à 2 m, au feuillage sombre.

Fleurs semi-doubles en coupes rose très pur. Les étamines sont jaune d’or. La floraison unique à lieu en juin.

Parfum subtil ++

Alain

Rosiers arbustes non-remontants

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic