Arrosoirs & sécateurs

Rosiers arbustes remontants

Les considérer au même titre que des arbustes. On les associera à d’autres arbustes, à des vivaces et bien sûr des clématites.


’Jacqueline du Pré’ (Floribunda 1989)
Lors d’une balade de la section ’Jardin d’Ornement’ à la roseraie de la Beaujoire à Nantes en 1998, plusieurs personnes découvrirent ce rosier d’une très grande beauté. Quelques mois plus tard elles le plantaient dans leur jardin !

Arbuste de hauteur moyenne (1,50 m) au beau feuillage luisant. Fleurs semi-doubles blanc crémeux (une grande fleur d’églantine formant une coupe). La beauté de la fleur vient surtout de ses étamines rousses.

Floraison de juin à l’automne.
Parfum +
UNE MERVEILLE mais un regret : il n’est pas très vigoureux me semble-t-il...


’Lavender Lassie’ (floribunda 1959)

C’est un hybride moderne de 1,20 m à 1,80 m suivant la technique de taille, mais ses grosses fleurs rose lavande en coupe font plutôt penser aux roses anciennes.
Autres atouts de ce rosier superbe :
- il est sain et vigoureux
- sa floraison est continuelle
- son parfum +++


’Sourire d’Orchidée’ (Croix 1985)

Certainement l’un des meilleurs rosiers de ces dernières années.

Jamais malade, une floraison continuelle tout l’été si l’on prend le soin de couper les fleurs fanées. L’arbuste a un port souple et ouvert (beaucoup de prestance) 1,80 m en tout sens.

Des bouquets de fleurs simples blanc nacré (quelques ressemblances avec Jacqueline du Pré). Bien que cette variété soit récente ce rosier s’intègre fort bien aux variétés anciennes et aux jardins de style anglais.

Parfum ++

Bref, une autre merveille !


’Stanwell perpetual’ (hybride de spinosissima 1838)
1,50m. gros buisson aux branches fines, arquées et fortement épineuses. Les vieilles branches prennent un aspect grisâtre et triste, aussi faut-il le tailler au printemps. Si vous ne le taillez pas, il devient un buisson de branches enchevêtrées qui part dans tous les sens. Il est bon, de toute façon de le tuteurer en le maintenant dans une ’cage’ faite avec des branches de châtaignier ou de bambou. Bref, c’est un rosier pas simple à discipliner, parfait pour un jardin sauvage.

Forte floraison en juin. Les fleurs, plus isolées, se succèdent ensuite jusqu’à l’hiver.

Fleurs doubles plates à quartiers rose très pâle.

Parfum ++


’Pénélope’ (Moschata 1924)

1,50 m x 1,80 m. Un gros buisson plus large que haut au feuillage sain et sombre. Il fleurit par vagues tout l’été. Il suffit de le tailler après chaque floraison. Il accepte la mi-ombre.

Les fleurs sont des églantines, réunies en bouquets, semi-doubles blanc crème au centre jaune.

Parfum ++


’Fimbriata’ (hybride de Rugosa 1891)

1,50 m. Il est facilement reconnaissable à ses fleurs rose très pâle -presque blanc-avec ses pétales frangées au bord comme les oeillets (il a, pour cette raison, une certaine ressemblance avec les Grootendorst).La floraison est unique mais prolongée (il est à considérer comme légèrement remontant). Il n’aime pas la chaleur.

Rosier très raffiné
Parfum ++


’Bonica 82’ hybride moderne de Meilland -1982

Arbuste vigoureux plus large (1,20 m et plus) que haut (0,80 m) qui est parfois classé parmi les couvre-sol.

Le feuillage brillant n’est jamais malade.

Les boutons sont d’un rose soutenu. Les fleurs, en bouquets, sont semi-doubles et rose vif. En vieillissant, celles-ci pâlissent.

Il fleurit par vagues successives tout l’été. Il suffit de le tailler régulièrement pour que la floraison soit pratiquement continuelle. Il est rarement sans fleur.

Réussit sous tous les climats. En février-mars, le tailler modérément pour lui redonner une forme harmonieuse.

On pourra l’associer avec des feuillages gris (artemisia ’Powis Castle’... senecio vira-vira ou stachys lanata en couvre-sol) et des floraisons bleues (une clématite bleue s’impose !)
Un seul regret : il n’a pas de parfum.
Bref, une valeur sûre.



’Lavender Dream’ 1984

1,20 m. Petit arbuste vigoureux et touffu facile de culture. Enormes bouquets de petites fleurs rose lilacé virant au mauve en vieillissant et aux étamines jaune d’or.
1ère floraison spectaculaire, ensuite il refleurit régulièrement jusqu’à l’automne.
A tailler modérément
A associer avec une artémise ’Powis Castle’.
Parfum très discret.


’Reine des violettes’ 1860
1,50 m. Arbuste inerme au port évasé au feuillage vert glauque. Les fleurs plates, doubles sont pourpre violacé s’éclaircissant parme à l’épanouissement. Coloris superbe. Floraison en juin et à l’automne si on coupe les fleurs fanées

Il demande un sol riche.

Parfum +++



’Souvenir de Ste Anne’ hybride de Bourboniana 1916

1,50 m. Mutation de ’Souvenir de la Malmaison’, mais il ne craint pas la pluie. Boutons effilés rose abricot s’épanouissant en larges coupes rose carné avec des reflets jaune à la base des pétales.

Parfum ++


’Westerland’ floribunda 1969

2 m. Arbuste sain et vigoureux à la silhouette ample. Les boutons pointus veinés de rouge s’ouvrent en fleurs opulentes orangées. Les pétales sont ondulés. Coloris lumineux mais non agressif.

Beau feuillage lustré.

Il fleurit tout l’été si on enlève les fleurs fanées. Le tailler après sa 1ère floraison.

Parfum +++


’Angela’ hybride moderne Kordes1984
1,20 m. Arbuste vigoureux, sain, buissonnant. Il s’étale sur un bon mètre.

Grappes de fleurs en coupe rose intense s’éclaircissant à l’épanouissement (le coeur de la corolle est rose clair).

Il fait penser à ’Raubritter’ mais ’Angela’ est remontant. Il fleurit par vagues successives si on lui enlève les fleurs fanées. Ses floraisons sont spectaculaires.

Parfum +


’Buff Beauty’ Moschata 1939
1,50 m x 1,50 m. Arbuste souvent plus large que haut au beau feuillage sombre.

Rosettes bombées jaune abricot pâle qui pâlit à l’épanouissement. Un superbe coloris doux qui est mis en valeur à mi-ombre (au soleil, il est d’un jaune plus pâle).
Facile de culture

Bonne floraison d’été, refleurit à l’automne.

Parfum ++


’Mousseline’ rosier mousseux 1855

1,20 m. Souvent confondu avec ’Alfred de Dalmas’

C’est un gros buisson ou un petit arbuste légèrement moussu. Les fleurs globuleuses s’ouvrent en rosettes plates blanc carné. Les étamines jaune d’or sont bien dégagées.

Il tolère la mi-ombre.

Parfum ++


’Robusta’ (hybride moderne - Kordes 1979)

Un grand arbuste vigoureux de 1,80 m qui pousse très vite, facile de culture, qui tolère la mi-ombre et indemne de maladies mais sans parfum et très épineux.

grandes fleurs rouge sang en bouquets



’Pink Robusta’
(Kordes - 1988)

C’est l’équivalent de ’Robusta’ mais la fleur est d’un rose doux. Les boutons sont rose vif.

Sa hauteur est de 1,50 m.


’Sombreuil’ (hybride de Thé 1850)

C’est un petit grimpant (3,50 m) qui est souvent cultivé en arbuste (1,50 m).

Les fleurs doubles en quartiers très serrés sont d’un blanc crème. Bonne remontée.
Un rosier romantique pour climat doux car il est assez frileux

Parfum +++


’Nevada’ (hybride de Moyesi 1927)

Un grand arbuste, de 1,80 m, au port souple. Il faut le tailler peu pour le laisser s’étaler. Le bois rouge est peu épineux.

Les fleurs sont de grandes églantines blanches avec un coeur et des étamines jaunes qui apparaissent sur toute la longueur des rameaux. Il faut le planter en isolé pour le mettre en valeur. Le pied étant assez dégarnit, il faut l’habiller par exemple avec des feuillages gris (stachys lanata, armoises...). La remontée est capricieuse.


’Cornélia’ (hybride de moschata - Pemberton 1925)

Arbuste sain, vigoureux (1,50 m), au port étalé (il prend 2 à 3 m² au sol). Il fleurit par vagues successives de juin à l’automne. Après chaque floraison il faut le tailler (le rabattre d’environ 30 à 50 cm). Le pied a tendance à se dégarnir : l’habiller de petits arbustes (lavande, armoises...)

Boutons corail. Grappes de fleurs petites et doubles rose saumoné. Accepte bien la mi-ombre. Bouturage facile.

Parfum ++


’Félicia’ (hybride de moschata - Pemberton 1928)

Beaucoup de ressemblances avec le précédent : même arbuste, même floraison généreuse.

Boutons rose abricot s’ouvrant en fleurs rose tendre teinté de saumon formant des bouquets. Le coloris varie avec le sol et l’exposition.
Parfum +++


’Marchenland’ (hybride moderne Tantau 1951)

Pourquoi ce rosier n’est-il pas plus présent dans les catalogues et dans nos jardins ? C’est un arbuste vigoureux et sain de 1,50 m qui accepte bien la mi-ombre et qui est rarement sans fleurs. Elles apparaissent par vagues successives de juin à l’automne. Après chaque floraison il faut le tailler (le rabattre d’environ 30 à 50 cm)

Les boutons corail soutenu laissent la place à des bouquets de fleurs en coupe mi-doubles rose nacré.

Parfum ++


’Lucia’ (hybride moderne Kordes)

Arbuste de 1,50 m robuste, vigoureux, au feuillage sain, brillant et vert foncé.

Pétales ondulés jaune citron lumineux et étamines orangées. Continuellement fleuri, c’est l’un des meilleurs modernes dans ce coloris.
Parfum +


’Roseraie de l’Haÿ’ (hybride de Rugosa 1901)

1,50 m et plus. Le rosier des vieux jardins...

Arbuste vigoureux au feuillage gaufré, luisant et sain. Belles fleurs rouge cramoisi jusqu’à l’automne. Facile de culture.

Un reproche (c’est personnel) : la fleur ne tient pas longtemps. Plantez-le dans une situation pas trop chaude ni trop ensoleillée

Parfum +++



’Blush Noisette’ (Noisette 1814)

Un arbuste de 1,80 m qui peut être élevé en grimpant de 2,50 m. Des bouquets de petites fleurs semi-doubles rose lilas avec des étamines dorées. La 1ère floraison est abondante mais il refleurit régulièrement ensuite.
Les fleurs peuvent être parfois abîmées par la pluie.

Il est préférable de le planter à mi-ombre où son coloris est davantage mis en valeur. C’est un rosier facile.
Parfum +


’Pink Grootendorst’ (hybride de Rugosa 1923).

C’est la forme rose de ’FJ Grootendorst’

Arbuste de 1,50 m à 1,80 m, touffu, au feuillage sain et abondant.

Fleurs en forme d’oeillet (les pétales sont frangés), doubles et formant des bouquets. Coloris rose. Toujours fleuri.

Réussit bien à mi-ombre et accepte les sols pauvres
A mettre dans une haie de bord de mer.
Parfum +


’Sally Holmes’ (hybride moderne - floribunda - 1976)

Un arbuste robuste, au joli feuillage clair.

Sa taille dépend de la façon dont on le taille : 1,20 m avec une taille courte, 1,80 m avec une taille longue.

Abondante floraison jusqu’en automne.

Les fleurs sont simples blanc-crème (légèrement rosées à l’ouverture pour devenir ivoire).

Il est très remontant

Alain

Rosiers arbustes remontants

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic