Arrosoirs & sécateurs

Rosiers buissons non-remontants

Ils sont plus petits que les rosiers arbustes. Leur taille varie de 40 cm à 1,20 m. Il faudra les placer à l’avant des massifs et les associer aux vivaces.


’Rose de Meaux’ (centifolia - avant 1789)

petit buisson de 1 mètre érigé et compact. Petites fleurs de 3 cm de diamètre rose vif. Floraison hâtive début juin et de longue durée. Feuillage vert-clair. Sol riche et léger.


’Belle de Crécy’ (Gallica - av 1829)

Une des meilleures roses galliques. Comme Charles de Mills, son bois est souple : il a besoin d’être soutenu. Il est pratiquement inerme.

Son coloris est difficile à décrire car il varie avec l’épanouissement et l’ensoleillement : rouge puis pourpre puis gris lavande. La fleur est double, plate, aux pétales serrés.

A planter au soleil, à l’abri des intempéries, dans un sol riche.
Parfum exquis +++



’Raubritter’ (hybride de Macrantha 1936)

Un buisson ? un petit arbuste ? à moins que ce ne soit un couvre-sol ? C’est en tout cas un adorable rosier superbement mis en valeur en haut d’un talus ou d’un muret car il peut se répandre.

Il est plus large (2 m) que haut (1,20 m). Ses fleurs sont des petits choux rose soutenu qui tiennent une quinzaine de jours. La floraison est abondante.
Il lui faut une terre riche au soleil dans un lieu bien dégagé.


’Nuits de Young’ (rosier mousseux 1845)

syn : ’Old Black’

Ce rosier de 1 m a un coloris surprenant (on aime ou on n’aime pas) très sombre : pourpre ombré de grenat et de marron. Les étamines sont dorées. Il demande une exposition à mi-ombre pour mettre en valeur sa couleur.
Hélas, c’est un petit buisson assez faible aux rameaux grêles et désordonnés. Il faut bien le nourrir dans une terre riche. On regrette aussi une sensibilité au marssonina (traiter dès fin avril).

Mais ce ne sont pas des raisons pour le supprimer de la liste des rosiers à choisir. On le mettra en valeur par des feuillages dorés.

Parfum ++


’Mousseux du Japon’ (centifolia muscosa)

1 m. Abondance de mousse verdâtre et parfumée sur le receptacle mais aussi sur les tiges. Rosier au port souple pour petit jardin.
Les fleurs mi-doubles sont rose magenta virant ensuite au rose lilacé. Excellent mousseux.

Parfum ++



Rosa x centifolia cristata syn : Chapeau de Napoléon ( rosier mousseux 1827)

Probablement une mutation de Rosa x centifolia. Son nom est dû à la forme en tricorne de son bouton recouvert de mousse. Il a été découvert en 1820 dans un vieux cloître en ruine en Suisse.

1,20 m. Ses grosses fleurs globuleuses sont rose vif. Elles résistent, du fait de leur poids, assez mal aux grosses pluies.

parfum somptueux +++


’Cardinal de Richelieu’(gallica 1840)

Ce rosier de 1,20 m, très connu dans les jardins de roses anciennes, est une valeur sûre. Bouquets de 3 à 4 fleurs doubles pourpre violacé virant au parme. Le feuillage lisse est vert foncé parfois ourlé de marron. Il est à conseiller à mi-ombre dans un sol fertile (bien le nourrir) gardant l’humidité.

parfum +++


’Evêque’ (gallique - avant 1790)
(syn : ’Rosier Evêque’, ’The Bishop’)
Un buisson au port dressé de 1,20 m. Feuillage vert clair sain. Fleurs plates doubles rouge magenta se fanant violet bleuté. Les pétales du centre se recourbent sur le coeur.
Parfum ++

Alain

Rosiers buissons non-remontants

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic