Arrosoirs & sécateurs

Rosiers lianes

Ce sont des grimpants géants (plus de 10 m pour certains, les jeunes pousses prennent plusieurs mètres dans l’année) à floraison unique. Elle dure une quinzaine de jours en juin. Certains ont une fructification intéressante à l’automne.

Ils se passent très bien de taille. On se contente de tailler le bois mort et les rameaux défleuris (sauf ceux dont on veut garder la fructification). De temps en temps il est bon de les rabattre sévèrement pour les rajeunir.

Envoyez-les à l’assaut des arbres, des haies, des murs, couvrir un abri de jardin, une pergola ou un pylône.

’Neige d’avril’ (hybride de R. multiflora, 1908)

5 m. fleurs semi-doubles blanc à coeur jaune formant de gros bouquets. C’est le 1er en fleur à partir de la mi-mai. Il tolère la mi-ombre (mur au nord). Peu d’épines et peu de maladies. Fruits corail à l’automne.

Parfum +


’Wedding Day’ (hybride de R. sinowilsonii, 1950)

8 à 9 m. C’est un rosier de forte végétation utile pour habiller un arbre ou cacher un mur. Fleurs simples blanches et étamines dorées réunies en grosses grappes. Accepte la mi-ombre et un sol humide. Fruits rouges à l’automne.

Parfum +++



’Seagull’ (hyhride de multiflora 1907)

5 m. fleurs blanc pur et étamines jaunes réunies en gros bouquets. Longue floraison. Fruits orange à l’automne.

Parfum +++



’Félicité et Perpetue’ (hybride de multiflora 1827)

4 m. Les boutons (rose soutenu) s’ouvrent pour donner des fleurs (blanc légèrement rosé) moyennes en forme de pompons aplatis réunies en grosses grappes. Le feuillage semi-persistant est vert foncé. Il aime la mi-ombre et les climats tempérés. Sa floraison dure de fin juin au 14 juillet. Parfum ++


’Francis E. Lester’ (1946)

4 à 6 m. Grimpant modeste facile à maîtriser. Feuillage sain et brillant. Bouquets d’églantines blanc rosé qui pâlissent en s’épanouissant. Parfumé ++. Fruits rouge orangé


’Paul’s Himalayan Musk’ (hybride de Moschata)


Très vigoureux de 4 à 6 m. Des bouquets de petites fleurs doubles rose lilacé pâle. Pour orner de vieux arbres ou des haies libres. Fructification d’automne. A mi-ombre


’Toby Tristam’ (origine inconnue)
Très vigoureux (+ de 10 m). Bouquets de roses simples blanc rosé. Floraison tardive fin juin. Parfum +. Petits fruits rouges


’Treasure Trove’ (1977)

Grande vigueur (8 à 10 m). Des bouquets de fleurs semi-doubles en coupe crème puis abricot clair (boutons jaunes). Accepte la mi-ombre et les sols humides. Fructification. Parfum +++


Rosa banksiae lutea (chinensis 1824)

Un rosier très vigoureux (8 m) aux branches sans épines. Le feuillage est sombre, luisant, sain et presque persistant en climat doux.

Il a besoin de chaleur (il est sensible au froid) : c’est un rosier pour le midi ou les expositions chaudes au nord de la Loire (à placer le long d’une façade au sud).

En mai il se couvre de pompons jaune beurre. C’est un rosier précoce.

Taille réduite : supprimer brindilles et vieux bois.

Bouturage facile.

Un regret : pas de parfum


’Kew Rambler’ (hybride de Souliena 1912)

6 à 7 m. La floraison est assez tardive (fin juin). Une abondance de petites fleurs simples rose pâle avec un coeur blanc et des étamines jaunes. Feuillage grisâtre. Petits fruits orangés à l’automne (les accompagner par des floraisons d’automne : aster...).

Parfum +



’Rambling Rector’ 1912

Végétation robuste, EXUBERANTE (peut atteindre 8 à 10 m). Profusion de petites fleurs semi-doubles blanc crème au coeur jaune. Floraison de longue durée en juin. Nombreux petits fruits à l’automne.

Pour habiller de grands arbres, recouvrir une pergola ou un vieux mur.
Pour se rendre compte de sa floraison spectaculaire, il suffit d’aller sur le parking d’entrée du jardin de Sasnières (41) dans la 1ère quinzaine de juin (voir photos ci-dessus)

Alain

Rosiers lianes

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Contacter le webmestre

Clic, clic