Arrosoirs & sécateurs

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en Juin 2024

Retour au mois précédent : mai 2024


Samedi 1er

Nouvelle journée de visites de jardins avec les amis d’A&S. Cette fois nous sommes près de Lorient.
Les 3 jardins visités (très différents les uns des autres) sont très intéressants, de l’avis général.
Jardin de Yves.



Un jardin de 3 ha surprenant. Le travail d’Yves est colossal. Nous sommes tous admiratifs.
Jardin d’Yvette et Patrick :
Le jardin d’agrément (arbustes et vivaces) c’est Yvette. Le potager, c’est Patrick. Divers et harmonieux.


Jardin de Lannenec
Un jardin paysage en bordure d’étang. Somptueux.


Dimanche 2

Depuis un bon moment il y a deux grenouilles dans les tonneaux.

Une amie d’A&S m’avait apporté hier des limnées (bestioles qui dévorent les algues vertes dans les bassins). J’en avais déjà mis dans les tonneaux et elles avaient effectivement supprimé les algues vertes. J’en ai donc ajouté aujourd’hui.

Limnées


J’ai passé la journée dans la plate-bande envahie d’Anémones du Japon. Je ne pensais pas y passer autant de temps mais pour l’instant les anémones brillent par leur absence… jusqu’à leur prochaine réapparition !

Lundi 3

12ème tonte du gazon.
Nettoyage dans un autre coin du jardin. En fait, dès que je repère un endroit trop envahi de mauvaises herbes (il paraît que l’on dit plutôt de "plantes indésirables" ! rires...) j’essaie d’intervenir le plus vite possible. Mais en ce moment la végétation pousse à une vitesse. Dans le coin où je suis intervenu j’ai à nouveau coupé des tiges du bambou Phyllostachys nigra. Il s’est tenu tranquille pendant presqu’une dizaine d’années et cette année il se met à galoper.

Mardi 4


Je reste dans le même coin près du petit portail d’entrée. Il y a un sacré travail à faire d’autant plus que dans cet endroit le Pleiobastus auricoma a décidé de cavaler. Je l’aime beaucoup : il mesure environ 1 m et son feuillage est superbe. Quand il a été planté, dans la fosse d’environ 1 m de diamètre, un plastique avait été mis sur le bord. Mais le petit futé a trouvé la porte de sortie et c’est la catastrophe. J’ai coupé les tiges mais je me demande s’il ne faudra pas intervenir un jour ou l’autre avec la bêche. A voir.

Mercredi 5

Peu de temps à consacrer au jardinage mais le matin petite séance de broyage et l’après-midi, avec Achile, on vide deux sacs de cosse de sarrasin sur la plate-bande devant la maison.

Jeudi 6

De la chaleur… Mais peu importe car j’ai travaillé toute la journée à l’ombre. Encore et toujours du nettoyage dans un endroit où je n’ai pas dû mettre les pieds depuis plusieurs mois. Le Viburnum ‘Jackie’ a été taillé, non pas en hauteur mais uniquement pour limiter son envergure car il bouchait le passage dans une petite allée. Plusieurs plants de symphorine panachée (Symphoricarpos orbiculatus ’Foliis Variegatis’ ont été taillés pour garder un port compact en boule.

Vendredi 7

Encore de la chaleur. Cà manquait un peu de nuages…
La journée commence par un peu de nettoyage.
Mais l’après-midi, je me décide enfin à tronçonner un Azara dentata qui n’a plus d’allure. Il doit mesurer 3 m avec des troncs. Il n’a donc plus trop d’intérêt d’autant plus que sa floraison est ridicule. C’est de ma faute car, par négligence, je ne l’ai pas taillé régulièrement. J’ai commencé à broyer les branches les moins grosses. Les troncs iront rejoindre le tas de bois à brûler.
Le rosier ‘Albertine’ cette année est assez décevant. Sa floraison est loin d’être aussi belle que l’an dernier. De plus, il a plein de petites branches mortes. Elles sont donc supprimées. Il est planté sur le trottoir et je pense que je devrais lui donner de l’engrais car il a évidemment besoin d’être boosté.
Dans le poulailler, on a surpris un rat en pleine dégustation de nourriture pour les poules. De plus, la consommation de croquettes est anormalement importante. Ils ont faim ? C’est très bien : j’ai repéré des trous autour du poulailler par lesquels ils doivent arriver, ils ont donc droit à de la « nourriture » gracieusement offerte par la maison.

Dimanche 9

2 fougères avaient été plantées à l’entrée de la cabane. Elles commençaient à être belles. Mais cette année elles dépérissent. Pourquoi ? Tout le coin a été couvert de cosse de sarrasin et les poules ont pris cet endroit pour terrain de jeux si bien que ces fougères sont régulièrement recouvertes. Elles n’ont pas du tout aimé. Elles ont été mises en pot et vont rejoindre la pouponnière pour plantes « fatiguées ». A revoir à l’automne…
Le nettoyage de l’allée continue. Deux rosiers (‘Colette’ et’Pacific Dream’) se refont une beauté. Comment peut-on supporter des roses fanées ?
Et bien sûr un peu de broyage (notamment de l’azara).
Depuis un moment il ne pleut plus et le soleil « cogne » dur. Quand on regarde de près certaines plantes on remarque que leurs feuillages sont un peu « fatigués ». Quant au gazon il pousse moins vite. Les effets de la chaleur… Un peu de pluie de temps en temps ferait du bien !

Lundi 10

13ème tonte du gazon.

Derrière le mur de clôture existe un petit espace vert. En fait c’est une petite pelouse de 100 m maximum. Cet espace appartient la commune (officiellement depuis seulement quelques années). Bien entendu, qui tond la pelouse depuis plus de 40 ans ? La commune ? Vous plaisantez ! Sur cette pelouse se trouve une haie constituée d’un cognassier du Japon et d’une bande d’Eleagnus que la commune s’était engagée à tailler une fois par an. En gros cela doit leur demander une dizaine de minutes (pas étonnant vu leur équipement). Mais depuis 2 ans rien n’a été fait et je me suis aperçu que cette haie déborde chez nous et abîme les plantations qui sont sur notre terrain de l’autre côté du mur. Il est plus que temps d’intervenir. Cet après-midi j’ai donc sorti la tronçonneuse et commencé le nettoyage. Quelle galère car il faut grimper sur le muret et pour couronner le tout éviter de se piquer car l’éléagnus a des épines redoutables. Après avoir tronçonné la moitié au bout de plus d’une heure, il a fallu commencer à broyer les branches les plus fines. Et puis j’en ai eu ras le bol. Je vais demander à la Mairie d’enlever cet éléagnus, d’autant plus que depuis 2 ou 3 ans, pour une raison inconnue, il dépérit. En fait une personne va faire la demande à ma place car, je me connais, si la Mairie grogne pour le faire, je pense que je pourrais m’énerver. Affaire à suivre…
Après plus de 2 h sur cette haie (et ce n’est qu’un tout petit début), pour me calmer, j’ai terminé la journée par un peu de désherbage (le désherbage a sur moi un effet apaisant !).

Mardi 11

Un peu de nettoyage et un peu de broyage (les tailles de l’éleagnus).
La clématite ‘Winter Parasol’ est une vraie peste. Elle recouvre toute l’arche au centre du jardin et envahit tous les arbustes. Sa floraison est décevante. Est-elle bien placée ? Elle se contente de faire du feuillage. J’ai commencé à la tailler au taille haie mais je vais devoir supprimer une grosse partie de ses branches. Faut-il la tailler très très court et/ou la déplacer ? A voir.
J’ai découvert dans la soirée, les dégâts causés par les poules. Elles vont toujours aux mêmes endroits et prennent un malin plaisir à envoyer les cosses de sarrasin sur la pelouse. Tous les soirs il faut ratisser et remettre la plate-bande en état. Aujourd’hui elles ont fait fort !

Mercredi 12

Nettoyage des dégâts causés par les poules (et j’y passe du temps car une petite allée est complètement recouverte par de la cosse notamment.). Aujourd’hui elles sont privées de sortie. Elles sont donc consignées dans le poulailler. Non mais, qui est le patron ici ? Elles ont beau râler dans le poulailler, je n’ai pas cédé ! Je sais être plus têtu qu’une poule… et même de deux.
Assez peu de temps à consacrer au jardin car on est mercredi et je ne peux pas jouer au foot avec le petit et jardiner !
Je continue à tailler la haie qui se trouve sur le petit espace vert de l’autre côté du muret. Ce qui m’énerve c’est que c’est à la Commune de le faire.
Broyage des tailles de cette haie. C’est loin d’être terminé.

Jeudi 13

Vous connaissez la brione ? Une peste, discrète mais redoutable. On en a trouvé à 2 endroits : en haut d’un Pittosporum tenuifolium et d’un noisetier pourpre. Donc à 4 ou 5 m. J’ai donc pris l’échelle et elle a été en partie supprimée dans le Pittosporum…
Mais la pluie est arrivée !
La journée s’est donc terminée à l’abri dans le sous-sol avec environ 2 heures de broyage. J’ai pratiquement fini. Bilan : 4 brouettes de brouettes de broyat répandu dans une plate-bande.
Lundi dernier, j’ai eu un mal fou à faire démarrer la tondeuse. Il faut savoir que je suis nul et allergique à tout ce qui touche à la mécanique, mais aujourd’hui il m’est venu une idée géniale (si si, cela arrive parfois !). Je me suis dit que cela devait venir de la bougie (oui, je sais, je peux être impressionnant !). Au bout de 10 minutes, j’ai trouvé où elle était. Mais comment l’enlever ? Je me souvenais que j’avais un outil fait pour ça et au bout d’une petite heure j’ai enfin mis la main dessus. Une fois enlevée, je l’ai nettoyée avec du papier de verre. Après l’avoir remise, la tondeuse est repartie du premier coup. Il y a des jours où je m’étonne moi-même… cela dit en toute modestie bien sûr !!
Un autre problème me perturbe. Vous savez que depuis plusieurs années il y a des pertes d’eau dans les tonneaux. Et depuis un moment c’est de pire en pire : il faut ajouter de l’eau tous les 3 ou 4 jours. Quand j’arrête la circulation, il n’y a plus de perte. Donc j’en ai conclu que la perte devait venir des 2 tuyaux par où se déverse l’eau d’un tonneau dans l’autre. Mais j’ai beau mettre de la colle résine, ça fuit toujours autant. Et là je suis beaucoup moins admiratif de moi-même. Je suis au bord de la crise de nerfs...

Vendredi 14

J’aime beaucoup le géranium pratense ‘Mrs Kendall Clark’. Il a le bon goût de se ressemer. A l’automne dernier j’avais prélevé 6 semis spontanés, mis en pot. Les plants sont beaux et l’un d’entre eux a même des fleurs. Les 6 plants ont été mis en pleine terre (2 groupes de 3). Le pied-mère est superbe mais très mal placé (piétiné car dans un passage). A l’automne il sera déplacé.

Le Fuchsia ‘Brigitte Engerer’ avait été bouturé l’an dernier. La bouture est superbe et mise en pleine terre. Le plant d’origine qui était assez décevant l’an dernier est en train de démarrer. Cette année, il devrait être beau.
Toutes les branches de l’éleagnus ayant été broyées, il ne restait que des petites ‘branchouillettes’ et du feuillage. La tondeuse, en 2 minutes s’est chargée de broyer (finement) tout ça. Je me demande d’ailleurs si après avoir broyé je ne devrais pas passer le broyat sous la tondeuse pour qu’il soit moins grossier. A étudier…

Samedi 15

Dernière journée de visites de jardins pour le printemps 2024 du groupe "Arrosoirs et sécateurs" (bilan : 19 jardins). Il va falloir maintenant faire les articles et réfléchir aux visites d’automne.
Les deux jardins se trouvent à Savenay près de Nantes.
- matin : jardin de la Goupillière.
C’est le jardin de plantes exotiques de Paul William. Palmiers, cactées, bananiers, Mandarinier, Lilas des Indes etc. Une belle escapade...


- après-midi : jardin du château de Rio Froment
Un jardin du XIXème avec une roseraie, une serre, un petit bois. Maude Berthiau nous parlera longuement de l’histoire du lieu. Passionnant.


- Pépinière Gicquiaud à St Lyphard
C’est une grosse pépinière intéressante dans la région. Bien entendu, cela a été l’occasion d’alléger un peu le porte-monnaie.
Les achats :
Androsacea septentrionalis ‘Stardust’
Agapanthe x pitchoune ’Violet Mill04’
Lippia dulcis ‘Colada’
Verbena rigida ‘Deep Lilac’
Verbena bonariensis ‘Lollipop’
Corydalis flexuosa ‘Porcelain Blue’
2 fougères : Osmonde royale et Woodwardia fimbriata’
Scabiosa columbaria ‘Kudo White’
Geranium pratense ‘Galactic’

et un plant de… ciboulette.

Dimanche 16

Plantation des 2 fougères et de l’Agapanthe. Pas le temps de faire autre chose.

Lundi 17

Le temps nuageux et pluvieux aujourd’hui est beaucoup plus agréable que le temps chaud et lourd d’hier.
Je me décide enfin à tailler la glycine. Quand je dis tailler, en fait elle a perdu presque 2 m de hauteur. L’an dernier plus de 2 m avaient été supprimés. Pourquoi cette taille sévère ? Pour plusieurs raisons : j’en ai ras le bol de monter sur le toit du bureau pour la tailler 2 ou 3 fois par an (l’alpinisme n’est plus de mon âge) et il faut constamment surveiller ses nouvelles branches très fines qui s’immiscent sous le bandeau en zinc juste sous le toit.

J’aime prendre de la hauteur... sur le toit du bureau.
Une partie des tailles de la glycine.


Bien entendu, il a fallu ensuite couper le feuillage qui est passé sous la tondeuse, récupérer les petites branches qui sont passées dans le broyeur. Et demain il faudra tronçonner en morceaux plus courts les troncs coupés (ils iront un jour dans la cheminée).
De la brione vient de chez le voisin et trône en haut du claustra de séparation recouvert de lierre. J’ai essayé d’en enlever le maximum (le voisin est souvent absent) et commencé à tailler le lierre trop envahissant. Mais j’ai abandonné (ras le bol), on verra demain.

Mardi 18

Le lierre est donc taillé et passé sous la tondeuse… quand elle a bien voulu démarrer ! (il paraîtrait que cela ne viendrait pas de la bougie mais de l’essence trop vieille… bizarre.).
Un Camellia a été planté à l’arrière de la maison proche de la terrasse. D’une part ses fleurs ne s’ouvrent pas bien et tombent souvent sous forme de boutons. Cela fait deux mois que tous les jours on utilise la souffleuse pour enlever les pétales sur la terrasse. Il est assez haut, en tout cas suffisamment pour envoyer des branches au dessus de la gouttière du toit si bien que les pétales tombent dedans et empêchent l’eau de s’évacuer correctement. Il a donc fallu jouer encore les équilibristes pour couper les branches qui gênent.
Broyage du lierre et des branches du camellia.
Et tout ça m’a occupé une bonne partie de la journée.
Pour me détendre, j’ai désherbé une allée. C’est presque terminé.

Mercredi 19

Le geranium pratense ‘Galactic’ et l’Androsacea septentrionalis ‘Stardust’ sont des plants assez petits. Ils sont mis dans des pots plus grands et ne seront placés en pleine terre seulement à l’automne. Quant aux deux Verbena, le Corydalis et la scabieuse, on pense avoir trouvé leurs places. Ils sont donc posées sur la terre et demain seront mis en place.
Tronçonnage des tailles de la glycine : du bois pour la cheminée…
En ce moment, le jardin ne me plaît pas : ça pousse trop, il y a trop de fleurs fanées, de mauvaises herbes. Quant aux rosiers ils n’ont jamais eu autant de roses fanées. J’ai l’impression de ne pas avancer. Je vois deux explications : ou bien c’est le dérèglement climatique qui bouleverse le jardin (ce soir il pleut alors qu’il y a 2 jours il faisait trop chaud), ou bien c’est moi qui, avec mon âge bien avancé, commence sérieusement à être déréglé !… ou les deux ?
Le désherbage de l’allée est terminé. J’avais planté il y a très longtemps un hémérocalle orange (je ne sais plus son nom). Il se multiplie à une vitesse impressionnante. Une plaie... Je n’arrive pas à m’en débarrasser. Aujourd’hui, la touffe a, à nouveau, été entièrement rasée mais je sais qu’il va encore réapparaître l’an prochain.

Jeudi 20

Les 4 dernières vivaces achetées samedi sont plantées.
La descente au sous-sol est engazonnée avec deux allées faites de pavés pour le passage des roues d’une voiture. Sauf que depuis plus de 10 ans, le garage n’a pas vu une seule voiture. C’est plutôt le règne du broyeur, de la tondeuse etc. Entre ces pierres des mauvaises herbes ont tendance à pousser. J’ai donc passé une bonne partie de la journée à désherber à cet endroit.
Après 3 jours de confinement dans le poulailler, les poules ont eu le droit de sortir. Ont-elles compris pourquoi elles ont été privées de sortie ? J’en doute.
Ce soir c’est la totale : coups de tonnerre, éclairs, déluge… C’est bon pour le jardin.


Retour (les travaux des années précédentes sont aussi instructifs que ceux de cette année.)
Juin 2023
Juin 2022Juin 2021
Juin 2020 Juin 2019
Juin 2018 Juin 2017
Juin 2016 Juin 2015
Juin 2014 Juin 2013
Juin 2012 Juin 2011
Juin 2010 Juin 2009
Juin 2008 Juin 2007

Chronique d’un jardin de Bretagne-Sud en Juin 2024

Recherche sur le site

Plan du site

Plan du site

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières nouveautés du site

Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Contacter le webmestre

Contacter le webmaster